mardi 28 août 2012

Trisquel 5.5 STS Brigantia



Trisquel 5.5 STS "Brigantia" est enfin  ! Cette version nous a demandé plus de temps mais cela en valait vraiment la peine. En effet, les nombreux changements que nous avons effectués parmi les composants fondamentaux ont mené à beaucoup d'améliorations du système qui serviront aussi à la préparation de la future version LTS (support à long terme). En compensation (merci beaucoup pour votre patience !), et à cause de l'importance de notre prochaine version, nous commencerons à y travailler plus tôt que d'habitude, dans environ un mois. Brigantia est la version qui nous a demandé le plus gros effort de ces huit années de Trisquel. Nous tenons à remercier toute la communauté, les membresles donateurs et, en particulier, tous ceux qui ont contribué au développement.

Plein de nouvelles technologies, la même expérience utilisateur

Cette version de Trisquel est la première à être basée sur GNOME 3, GTK 3 et Linux-libre 3.0.0. L'intégration de GNOME 3 a représenté un grand défi. En effet, de la façon dont il est maintenant conçu, ce bureau n'est pas utilisable par notre communauté. La nouvelle interface par défaut de GNOME 3 s'appelle GNOME Shell et nécessite une accélération 3D car elle repose sur la composition d'images. Malheureusement, de nombreuses cartes graphiques ne sont, aujourd'hui, pas encore prises en charge par des pilotes libres fournissant une accélération 3D. Par conséquent, beaucoup d'utilisateurs, qui choisiraient des pilotes libres, seraient renvoyés à un bureau de seconde zone. Nous pensions que, pour avoir accès au nouveau bureau, de nombreux utilisateurs auraient ainsi senti le besoin d'installer des pilotes privateurs. Nous avons donc décidé d'utiliser par défaut le bureau de seconde zone mais en le transformant, autant que possible, en un bureau de première zone. Heureusement, ce bureau utilise une implémentation GTK 3 du tableau de bord de GNOME 2 et, non seulement cette implémentation est très fonctionnelle, mais elle est aussi plus stable que l'originale. Elle est également accessible, quelque chose qui fait actuellement défaut à GNOME Shell. Un autre avantage à l'utilisation par défaut de ce bureau est qu'il nous permet de livrer un environnement de travail avec une disposition à laquelle beaucoup d'utilisateurs de Trisquel sont attachés. On peut, bien sûr, toujours l'adapter et le personnaliser avec des tableaux de bord supplémentaires ou des "applets". Notons, parmi les caractéristiques de cette nouvelle version :
  • Linux-libre 3.0.0
  • GNOME 3.2
  • Abrowser 11
  • LibreOffice 3.4.4

Une meilleure accessibilité, un meilleur projet

En continuant à honorer notre promesse d'accessibilité nous sommes parvenus à améliorer l'intégration du lecteur d'écran Orca et d'autres logiciels pour un accès universel. Ce n'a pas été une mince affaire puisque il a fallu modifier les bibliothèques système sous-jacentes. Au vu des résultats, cela en valait la peine. Si vous utilisez le DVD i18n, le lecteur d'écran sera démarré par défaut, permettant aux aveugles et malvoyants une installation autonome d'un système Trisquel où le gestionnaire de connexion sera, lui aussi, accessible. Tout n'est pas parfait mais nous continuons à travailler sur l'accessibilité. Une autre amélioration concerne de nombreuses cartes graphiques nVidia qui sont maintenant capables d'accélération 3D via le pilote libre "nouveau", qui est passé d'un statut "expérimental" à une inclusion dans le système de base. Par ailleurs, nous pouvons maintenant annoncer que les paquets de Trisquel, soit plus de 300 Go de sources et de binaires dans nos serveurs, sont maintenant accessibles via de nouveaux miroirs officiels aux Pays-Bas, grâce à Jason Self, et en Inde, grâce à l'école d'ingénieur KMEA. Merci beaucoup !